La Fédération Française du Bâtiment Normandie est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Informations à destination des Élus

TROIS QUESTIONS À

Le 19 mars 2015

Laurent Beauvais, président de la Région Basse-Normandie

Pourquoi un plan régional de mobilisation pour le secteur du BTP ?
Le BTP va mal : l’activité est en baisse, les investissements chutent et les perspectives 2015 sont préoccupantes. C’est pourtant un secteur clé de l’économie régionale, avec 11 500  entreprises et 42 000 emplois en Basse-Normandie, soit 7 % de nos emplois en région. Face à cette situation, il nous faut agir collectivement. Dès novembre 2014, la Région s’est saisie de la question et a travaillé avec les organisations professionnelles pour établir une démarche commune, déterminer les leviers d’actions disponibles et apporter des réponses rapidement.

Quels sont les leviers d’actions dont dispose la Région ?
Pour soutenir le secteur du BTP, la Région dispose de trois principaux leviers d’actions : investir directement dans les chantiers de bâtiments et de travaux publics - qui sont autant de commandes pour les entreprises -, soutenir les PME et TPE du BTP et enfin, encourager les particuliers, les entreprises et les autres collectivités à investir. Les collectivités sont confrontées à une baisse de dotation, mais je les invite, autant que possible, à poursuivre leurs investissements en matière de bâtiments et de travaux publics afin de lutter contre la disparition des entreprises, des emplois et des savoir-faire du BTP sur nos territoires.

Quelques exemples d’actions que la Basse-Normandie va mettre en œuvre ?
Pour soutenir la commande publique, la Région va accélérer la mise en œuvre de 36 chantiers prévus en 2015. De plus, l’avance versée aux entreprises au moment de la notification des marchés publiques passera de 5 à 20 % afin d’améliorer leur trésorerie. La Région s’engage également avec les organisations professionnelles, via une charte d’optimisation de la commande publique, afin de simplifier les dossiers de consultations et d’aider les entreprises régionales à accéder aux marchés. Pour les TPE et les PME, la Région facilitera l’accès des entreprises au dispositif de garantie de prêts bancaires BPI-Région et aux actions de formation des salariés. Enfin, pour soutenir l’investissement des particuliers, la Région a relancé le « Chèque Eco-énergie » dès 2014. Elle a  mis en place une ARE Verte pour inciter les entreprises à entamer des travaux pour améliorer la performance énergétique de leurs bâtiments.


Le 19 mars 2015