La Fédération Française du Bâtiment Normandie est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Informations à destination des Élus

CE QUE NOUS ATTENDONS DE NOS ÉLUS LOCAUX

Le 20 mars 2015

Soutenir l’emploi et le développement économique du territoire !

Sans doute, les élus locaux ont-ils à gérer une double problématique : ils doivent développer l’attractivité de leur territoire, source de dynamisme et de développement économique ;
Ils sont aussi en première ligne quand il s’agit d’affronter les conséquences de la disparition d’entreprises, la perte des emplois et leurs impacts sociaux.
Pour concilier ces deux exigences, il n’y a probablement pas d’autres choix que de soutenir l’investissement de manière à satisfaire aux besoins structurels importants mais aussi aux nécessités d’entretien et de mises aux normes.
Mais plus encore que ces travaux soient réalisés par les entreprises locales parce qu’une entreprise, ce sont des familles implantées au cœur du territoire, des consommateurs, le maintien d’une école, de commerces, de services de proximité, etc. … s’il n’y a plus d’entreprise sur un territoire, il n’y a tout simplement plus d’économie réelle, plus d’économie du tout !
Personne ne veut cela et surtout pas ceux qui ont accepté un mandat au service de la collectivité et de ses administrés.
En revanche, cela implique de renforcer la proximité avec les entreprises, comprendre leurs difficultés conjoncturelles, s’engager solidairement à leurs côtés parce que de leur développement dépend la capacité de créer de la richesse sur le territoire et de la faire circuler dans les circuits économiques locaux !
D’aucuns crieront au scandale, reprochant aux artisans et aux entrepreneurs, un marché de dupes qui au final ne servirait que leurs propres profits …
Qu’on ne fasse pas cette injure aux quelques 660 entreprises bas-normandes qui ont disparu depuis 2008, entrainant la perte de 6800 emplois, à toutes celles dont la situation est plus que préoccupante, dont les trésoreries sont à bout de souffle et qui voient impuissantes, les opérations reportées sine die, les projets purement et simplement annulés ou pire encore, des chantiers confiés à vil prix à des entreprises «exogènes». Certes le Code des Marchés Publics ne l’interdit pas … mais un élu local devrait au moins assumer sinon porter l’obligation de ne pas écarter a priori et sur le seul fondement du prix, l’offre d’une entreprise implantée parfois depuis plusieurs décennies !

Vos projets sont le reflet de vos ambitions pour votre territoire, nos chantiers en sont la condition !


Le 20 mars 2015