La Fédération Française du Bâtiment Normandie est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment, une richesse pour la France

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Informations à destination des Élus

CE QUE NOUS ATTENDONS DE NOS ÉLUS LOCAUX

Le  10 novembre 2015

Alain PIQUET - Président FFB Basse-NormandieAlain PIQUET, Président de la Fédération Française du Bâtiment Basse-Normandie

La Normandie, bientôt réunifiée, est déjà une grande région.

La Normandie, bientôt réunifiée, est déjà une grande région. Tous en reconnaissent son formidable potentiel et ses atouts.  Son nom « NORMANDIE », mondialement connu, est un étendard que les Normands pourront porter encore plus loin que Tancrède en Sicile ou Guillaume le Conquérant en Angleterre.

Cette même Normandie est appelée à occuper une place de première importance au niveau national dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, du tourisme, de certaines industries et même des nouvelles technologies du numérique.

Sans prendre aux uns pour donner aux autres, la finalité est bien de faire grandir la région. C’est pourquoi cette réforme territoriale ne doit pas se résumer à une simple redéfinition des périmètres territoriaux et à un acte politique réducteur.

TROIS QUESTIONS À...

Le  09 novembre 2015

Jean-Jacques Lerosier, journaliste Ouest-France

"La grande force de la Normandie, c'est son nom"

A l'heure de la fusion des Régions et de la naissance d'une grande Normandie au 1er janvier 2016, point de vue sur les forces et les faiblesses de ce nouveau territoire, les changements à attendre pour les habitants et les entreprises et l'avenir des territoires ruraux.

TEMOIGNAGE

Le  08 novembre 2015

Chef d'entreprise, qu'attendez-vous de la réunification de la Normandie ?



Jean-Christophe BOUTTÉ
Travaux Publics BOUTTÉ
Condé-sur-Vire

TEMOIGNAGE

Le  08 novembre 2015

 

Chef d'entreprise, qu'attendez-vous de la réunification de la Normandie ? 



Philippe RENVOISE
Etablissement FOUBERT
Vire

ACTION

Le  08 novembre 2015

15 PROPOSITIONS POUR LE BTP EN NORMANDIE

A l'occasion des élections régionales de décembre 2015, les FFB de Basse-Normandie et de Haute-Normandie, future FFB NORMANDIE, émettent 15 propositions, avec pour objectif de favoriser la reprise économique de l'activité, de développer les compétences des Normands, d'améliorer leur qualité de vie et de valoriser durablement les territoires.

Le BTP en Normandie représente 20 900 artisans et entreprises de toutes tailles, qui emploient 73 200 salariés, soit 10,4% de l'emploi salarié des entreprises du secteur privé (8,8% au niveau national). Au total, près de 93 500 actifs travaillent dans le secteur.

Le volume de production est estimé aujourd'hui à 8,23 milliards €/an.

CE QUE NOUS ATTENDONS DE NOS ÉLUS LOCAUX

Le  20 mars 2015


Soutenir l’emploi et le développement économique du territoire !

Sans doute, les élus locaux ont-ils à gérer une double problématique : ils doivent développer l’attractivité de leur territoire, source de dynamisme et de développement économique ;
Ils sont aussi en première ligne quand il s’agit d’affronter les conséquences de la disparition d’entreprises, la perte des emplois et leurs impacts sociaux.
Pour concilier ces deux exigences, il n’y a probablement pas d’autres choix que de soutenir l’investissement de manière à satisfaire aux besoins structurels importants mais aussi aux nécessités d’entretien et de mises aux normes.
Mais plus encore que ces travaux soient réalisés par les entreprises locales parce qu’une entreprise, ce sont des familles implantées au cœur du territoire, des consommateurs, le maintien d’une école, de commerces, de services de proximité, etc. … s’il n’y a plus d’entreprise sur un territoire, il n’y a tout simplement plus d’économie réelle, plus d’économie du tout !
Personne ne veut cela et surtout pas ceux qui ont accepté un mandat au service de la collectivité et de ses administrés.
En revanche, cela implique de renforcer la proximité avec les entreprises, comprendre leurs difficultés conjoncturelles, s’engager solidairement à leurs côtés parce que de leur développement dépend la capacité de créer de la richesse sur le territoire et de la faire circuler dans les circuits économiques locaux !
D’aucuns crieront au scandale, reprochant aux artisans et aux entrepreneurs, un marché de dupes qui au final ne servirait que leurs propres profits …
Qu’on ne fasse pas cette injure aux quelques 660 entreprises bas-normandes qui ont disparu depuis 2008, entrainant la perte de 6800 emplois, à toutes celles dont la situation est plus que préoccupante, dont les trésoreries sont à bout de souffle et qui voient impuissantes, les opérations reportées sine die, les projets purement et simplement annulés ou pire encore, des chantiers confiés à vil prix à des entreprises «exogènes». Certes le Code des Marchés Publics ne l’interdit pas … mais un élu local devrait au moins assumer sinon porter l’obligation de ne pas écarter a priori et sur le seul fondement du prix, l’offre d’une entreprise implantée parfois depuis plusieurs décennies !

Vos projets sont le reflet de vos ambitions pour votre territoire, nos chantiers en sont la condition !

TROIS QUESTIONS À

Le  19 mars 2015

Laurent Beauvais, président de la Région Basse-Normandie

Pourquoi un plan régional de mobilisation pour le secteur du BTP ?
Le BTP va mal : l’activité est en baisse, les investissements chutent et les perspectives 2015 sont préoccupantes. C’est pourtant un secteur clé de l’économie régionale, avec 11 500  entreprises et 42 000 emplois en Basse-Normandie, soit 7 % de nos emplois en région. Face à cette situation, il nous faut agir collectivement. Dès novembre 2014, la Région s’est saisie de la question et a travaillé avec les organisations professionnelles pour établir une démarche commune, déterminer les leviers d’actions disponibles et apporter des réponses rapidement.

Quels sont les leviers d’actions dont dispose la Région ?
Pour soutenir le secteur du BTP, la Région dispose de trois principaux leviers d’actions : investir directement dans les chantiers de bâtiments et de travaux publics - qui sont autant de commandes pour les entreprises -, soutenir les PME et TPE du BTP et enfin, encourager les particuliers, les entreprises et les autres collectivités à investir. Les collectivités sont confrontées à une baisse de dotation, mais je les invite, autant que possible, à poursuivre leurs investissements en matière de bâtiments et de travaux publics afin de lutter contre la disparition des entreprises, des emplois et des savoir-faire du BTP sur nos territoires.

Quelques exemples d’actions que la Basse-Normandie va mettre en œuvre ?
Pour soutenir la commande publique, la Région va accélérer la mise en œuvre de 36 chantiers prévus en 2015. De plus, l’avance versée aux entreprises au moment de la notification des marchés publiques passera de 5 à 20 % afin d’améliorer leur trésorerie. La Région s’engage également avec les organisations professionnelles, via une charte d’optimisation de la commande publique, afin de simplifier les dossiers de consultations et d’aider les entreprises régionales à accéder aux marchés. Pour les TPE et les PME, la Région facilitera l’accès des entreprises au dispositif de garantie de prêts bancaires BPI-Région et aux actions de formation des salariés. Enfin, pour soutenir l’investissement des particuliers, la Région a relancé le « Chèque Eco-énergie » dès 2014. Elle a  mis en place une ARE Verte pour inciter les entreprises à entamer des travaux pour améliorer la performance énergétique de leurs bâtiments.

TÉMOIGNAGE

Le  18 mars 2015

« La baisse d’activité s’est accélérée en 2014 »

Le plan régional de mobilisation pour le BTP vu par un chef d’entreprise. Le point de vue de Stéphane Andrieu qui dirige, avec son frère, l’entreprise de travaux publics TTA (près de 70 salariés) à Joué-du-Bois, dans l’Orne.

EXPLICATIONS

Le  17 mars 2015

La charte pour l’optimisation de la commande publique

Tandis que les entreprises du BTP sont confrontées à une diminution de la commande publique, les collectivités doivent faire face à une baisse des dotations. Pour trouver ensemble des solutions pour améliorer cette situation, la FFB a participé, avec d’autres organisations professionnelles, à l’élaboration d’une charte pour l’optimisation de la commande publique, signée par la Région Basse-Normandie en février.

Voici les principales pistes d’actions proposées par la FFB :

- Améliorer l’information sur les appels d’offres, grâce à la diffusion à l’avance des projets de marché des collectivités via le CRIEC, afin de laisser le temps aux entreprises de se positionner.
- Ouvrir les marchés aux variantes techniques tout en garantissant la confidentialité des offres
- Intégrer un critère de valeur technique dans l’évaluation des offres (>60 %) pour assurer un rapport qualité-prix satisfaisant pour tous.
- Assurer la détection des offres anormalement basses grâce à des critères de détection précis.
- Favoriser la maîtrise des intervenants afin de lutter contre le travail illégal, en limitant la sous-traitance, en intégrant dans les marchés l’obligation pour les entreprises d’indiquer si elles ont l’intention de faire appel à des salariés détachés et en mettant en place une carte d’identité professionnelle.
- Lutter contre les défaillances et améliorer la trésorerie des entreprises, en conditionnant l’exécution de travaux à la signature d’un avenant chiffré et au respect du délai de paiement de 30 jours.
- Mettre en œuvre la garantie décennale.
- Contribuez à l’intégration des jeunes en ouvrant la possibilité de satisfaire aux clauses d’insertion par l’accueil d’apprentis.

LES CHIFFRES CLÉS DU SECTEUR

Le  16 mars 2015

CONJONCTURE RÉGIONALE AU 4ème TRIMESTRE

Nombre d’entreprises et de salariés (chiffre du 4ème trimestre 2014)

BASSE-NORMANDIE

Total

Evolution

sur 1 trimestre

Evolution

sur 1 an

Entreprises <10

3 785

-0,004

-0,03

Salariés

10 865

-0,022

-0,024

Dont apprentis

783

-0,04

-0,15

 

 

BASSE-NORMANDIE

Total

Evolution

sur 1 trimestre

Evolution

sur 1 an

Entreprises >10

645

-0,027

-0,044

Salariés

14 673

-0,035

-0,059

Dont apprentis

565

-0,005

-0,113

 

 

BASSE-NORMANDIE

Total

Evolution

sur 1 trimestre

Evolution

sur 1 an

 Total entreprises

4 430

-0,007

-0,032

Total salariés

25 538

-0,029

-0,044

Dont total apprentis

1348

-0,026

-0,135

 

First 1 Last